Bienvenue chez nous !
Logo Ex Libris
 Laissez-vous inspirer ! 

L'esclavage à Zanzibar. Analyse d'un extrait du livre "Les mémoires d'une princesse arabe" d'Emily Ruete

  • eBook (pdf)
  • 16 Nombre de pages
(0) Donner la première évaluation
Évaluations
(0)
(0)
(0)
(0)
(0)
Afficher toutes les évaluations
Seminar paper de l'année 2017 dans le domaine Histoire - Divers, note: 1,0, , cours: « L' Afrique contempor... Lire la suite
Lisez confortablement vos ebooks dans l’appli gratuite Ex Libris Reader. Vous obtiendrez ici votre lien de téléchargement.
CHF 14.90
Download est disponible immédiatement
Informations sur les eBooks
Les eBooks conviennent également aux appareils mobiles (voir les instructions).
Les eBooks d'Ex Libris sont protégés contre la copie par ADOBE DRM: apprenez-en plus.
Pour plus d'informations, cliquez ici.
Commande avec livraison dans une succursale

Description

Seminar paper de l'année 2017 dans le domaine Histoire - Divers, note: 1,0, , cours: « L' Afrique contemporain », langue: Français, résumé: La source présente fut écrite par Emily Ruete (1844-1924), née Salmé bint Said, et parut en 1886. Elle fait partie des mémoires de Ruete parues en allemand sous le nom 'Memoiren einer arabischen Prinzessin' ('Les mémoires d'une princesse arabe') . Ruete, la fille du sultan de Zanzibar Said ben Sultan al-Busaid (1797-1856), décrit dans cet extrait l'esclavage à Zanzibar de sa perspective personnelle. La princesse grandit à Zanzibar, avant de s'enfuir en 1866 avec son amant, le marchand allemand Rudolph Heinrich Ruete, pour s'installer à Hambourg après un court séjour à Aden. Comme elle écrit dans son avant-propos, Ruete dédia son livre à ses enfants auxquels elle voulait 'léguer ce gage' de son amour . Ce n'est qu'aux conseils des amis qu'elle décida de publier ses mémoires plus tard. Le concept de l'auteure était de démontrer la vie quotidienne et ses propres expériences dans la cour royale à Zanzibar entre 1850 et 1866. Comme Zanzibar était souvent vu comme l'incarnation de l'Orient exotique par des Européens, beaucoup de rumeurs fausses et contes fantaisistes existaient sur cette île lointaine. Pour cette raison, Ruete poursuit l'objectif de corriger les mythes exagérés et les imaginations inexactes des lecteurs occidentaux sur Zanzibar en confrontant l'imaginaire avec le réel. Ses mémoires uniques connaissaient donc un grand succès en Europe et étaient traduites en anglais (1888), en français (1905) et en arabe (1977) . D'ailleurs, ce récit fut d'un intérêt particulier dans une Allemagne qui avait ouvert son propre chapitre d'impérialisme à partir de la colonisation du Sud-Ouest africain allemand en 1884.

Texte du rabat

Seminar paper de l'année 2017 dans le domaine Histoire - Divers, note: 1,0, , cours: « L' Afrique contemporain », langue: Français, résumé: La source présente fut écrite par Emily Ruete (1844-1924), née Salmé bint Said, et parut en 1886. Elle fait partie des mémoires de Ruete parues en allemand sous le nom "Memoiren einer arabischen Prinzessin" ("Les mémoires d'une princesse arabe") . Ruete, la fille du sultan de Zanzibar Said ben Sultan al-Busaid (1797-1856), décrit dans cet extrait l'esclavage à Zanzibar de sa perspective personnelle. La princesse grandit à Zanzibar, avant de s'enfuir en 1866 avec son amant, le marchand allemand Rudolph Heinrich Ruete, pour s'installer à Hambourg après un court séjour à Aden. Comme elle écrit dans son avant-propos, Ruete dédia son livre à ses enfants auxquels elle voulait "léguer ce gage" de son amour . Ce n'est qu'aux conseils des amis qu'elle décida de publier ses mémoires plus tard. Le concept de l'auteure était de démontrer la vie quotidienne et ses propres expériences dans la cour royale à Zanzibar entre 1850 et 1866. Comme Zanzibar était souvent vu comme l'incarnation de l'Orient exotique par des Européens, beaucoup de rumeurs fausses et contes fantaisistes existaient sur cette île lointaine. Pour cette raison, Ruete poursuit l'objectif de corriger les mythes exagérés et les imaginations inexactes des lecteurs occidentaux sur Zanzibar en confrontant l'imaginaire avec le réel. Ses mémoires uniques connaissaient donc un grand succès en Europe et étaient traduites en anglais (1888), en français (1905) et en arabe (1977) . D'ailleurs, ce récit fut d'un intérêt particulier dans une Allemagne qui avait ouvert son propre chapitre d'impérialisme à partir de la colonisation du Sud-Ouest africain allemand en 1884.

Informations sur le produit

Titre: L'esclavage à Zanzibar. Analyse d'un extrait du livre "Les mémoires d'une princesse arabe" d'Emily Ruete
Auteur:
Code EAN: 9783346116505
Protection contre la copie numérique: libre
Format: eBook (pdf)
Producteur: GRIN Verlag
Genre: Généralités, lexiques
nombre de pages: 16
Parution: 19.02.2020
Taille de fichier: 0.7 MB