Bienvenue chez nous !
Logo Ex Libris
 Laissez-vous inspirer ! 

La poétique du portrait dans un florilège d'oeuvres en prose du XVIème au XIXème siècle

  • eBook (pdf)
  • 321 Nombre de pages
(0) Donner la première évaluation
Évaluations
(0)
(0)
(0)
(0)
(0)
Afficher toutes les évaluations
Thèse de Master de l'année 2012 dans le domaine Lettres - Littérature comparée, note: -, Ain Sham... Lire la suite
Lisez confortablement vos ebooks dans l’appli gratuite Ex Libris Reader. Vous obtiendrez ici votre lien de téléchargement.
CHF 32.90
Download est disponible immédiatement
Informations sur les eBooks
Les eBooks conviennent également aux appareils mobiles (voir les instructions).
Les eBooks d'Ex Libris sont protégés contre la copie par ADOBE DRM: apprenez-en plus.
Pour plus d'informations, cliquez ici.

Description

Thèse de Master de l'année 2012 dans le domaine Lettres - Littérature comparée, note: -, Ain Shams University, langue: Français, résumé: Le portrait est un genre très ancien qui existe dès l'Antiquité dans l'art et dans la littérature. Il a connu tout au long des siècles des destins variés sans jamais disparaître. Dans le dictionnaire de l'Académie française le terme portrait désigne :' une description qui se fait par le discours, ou par le récit, d'une personne dont on représente si bien les traits, et le caractère, qu'on la peut aisément reconnaître.' Toutefois le portrait est une évaluation, il s'agit d'un jugement élogieux ou péjoratif formulé par le portraitiste à l' intention de son destinataire: 'Dans le monde réel, chacun perçoit l'autre en fonction de ses goûts, de ses principes moraux, de son éducation, de son idéologie, de ses passions, de ce que les sociologues ont appelé son : habitus' (Jean Philippe Miraux) Existe-t-il donc un portrait net, fidèle et précis alors que le portraitiste est toujours mu par des intentions profondes qu'elles soient clairement conscientes ou pas ? L'écriture du portrait n'a pas uniquement pour but de représenter les êtres mais aussi de mettre à jour et à dévoiler. Les autoportraits et les portraits ne sont ni une pause narrative ni un ornement mais un outil important servant à orienter le regard du lecteur, le pousser à réfléchir voire à agir. Cette étude tente de fixer des traits spécifiques à cette pratique labile et s'interroge sur l'élément décisif dans l'élaboration du portrait : est-ce le genre dans lequel s'insère le portrait ou l'époque durant laquelle il est brossé? Nous avons placé le portrait dans une suite chronologique (du XVIème au XIXème siècle) en nous penchant sur des ?uvres de genres différents. Nous avons étudié le rôle du portrait ainsi que ses modalités d'insertion et d'écritures dans les Essais de Montaigne, les lettres de Mme de sévigné, les Mémoires du cardinal de Retz, les Lettres persanes de Montesquieu et la nouvelle de Mme Firmiani de Balzac.

Texte du rabat

Thèse de Master de l'année 2012 dans le domaine Lettres - Littérature comparée, note: -, Ain Shams University, langue: Français, résumé: Le portrait est un genre très ancien qui existe dès l'Antiquité dans l'art et dans la littérature. Il a connu tout au long des siècles des destins variés sans jamais disparaître. Dans le dictionnaire de l'Académie française le terme portrait désigne :" une description qui se fait par le discours, ou par le récit, d'une personne dont on représente si bien les traits, et le caractère, qu'on la peut aisément reconnaître." Toutefois le portrait est une évaluation, il s'agit d'un jugement élogieux ou péjoratif formulé par le portraitiste à l' intention de son destinataire: "Dans le monde réel, chacun perçoit l'autre en fonction de ses goûts, de ses principes moraux, de son éducation, de son idéologie, de ses passions, de ce que les sociologues ont appelé son : habitus" (Jean Philippe Miraux) Existe-t-il donc un portrait net, fidèle et précis alors que le portraitiste est toujours mu par des intentions profondes qu'elles soient clairement conscientes ou pas ? L'écriture du portrait n'a pas uniquement pour but de représenter les êtres mais aussi de mettre à jour et à dévoiler. Les autoportraits et les portraits ne sont ni une pause narrative ni un ornement mais un outil important servant à orienter le regard du lecteur, le pousser à réfléchir voire à agir. Cette étude tente de fixer des traits spécifiques à cette pratique labile et s'interroge sur l'élément décisif dans l'élaboration du portrait : est-ce le genre dans lequel s'insère le portrait ou l'époque durant laquelle il est brossé? Nous avons placé le portrait dans une suite chronologique (du XVIème au XIXème siècle) en nous penchant sur des oeuvres de genres différents. Nous avons étudié le rôle du portrait ainsi que ses modalités d'insertion et d'écritures dans les Essais de Montaigne, les lettres de Mme de sévigné, les Mémoires du cardinal de Retz, les Lettres persanes de Montesquieu et la nouvelle de Mme Firmiani de Balzac.

Informations sur le produit

Titre: La poétique du portrait dans un florilège d'oeuvres en prose du XVIème au XIXème siècle
Sous-titre: Essais, mémoires, lettres et nouvelles
Auteur:
Code EAN: 9783656690559
ISBN: 978-3-656-69055-9
Protection contre la copie numérique: libre
Format: eBook (pdf)
Editeur: Grin Publishing
Genre: Littérature générale et comparative
nombre de pages: 321
Parution: 07.07.2014
Année: 2014
Sous-titre: Französisch
Taille de fichier: 2.6 MB