Bienvenue chez nous !
Logo Ex Libris
 Laissez-vous inspirer ! 

La dimension imaginaire du réel dans la philosophie de Husserl

  • eBook (pdf)
  • 397 Nombre de pages
(0) Donner la première évaluation
Évaluations
(0)
(0)
(0)
(0)
(0)
Afficher toutes les évaluations
Cette étude propose une analyse précise de la conception husserlienne des images et de l'imagination. Il s'... Lire la suite
Lisez confortablement vos ebooks dans l’appli gratuite Ex Libris Reader. Vous obtiendrez ici votre lien de téléchargement.
CHF 80.90
Download est disponible immédiatement
Informations sur les eBooks
Les eBooks conviennent également aux appareils mobiles (voir les instructions).
Les eBooks d'Ex Libris sont protégés contre la copie par ADOBE DRM: apprenez-en plus.
Pour plus d'informations, cliquez ici.

Description

Cette étude propose une analyse précise de la conception husserlienne des images et de l'imagination. Il s'agit d'en recenser les principaux traits et de fixer les définitions des notions clés. L'enjeu de ce travail dépasse largement la seule question de la nature de l'imagination : la manière dont Husserl repense l'imaginaire implique un bouleversement profond de notre conception du réel même. Ce dernier se révèle être beaucoup moins implacable, plus spirituel et flottant qu'on ne le croit communément. On peut montrer corrélativement que cette conception originale de l'imaginaire apporte un éclairage nouveau sur la réflexion de Husserl concernant la crise.

Annabelle Dufourcq a été étudiante en classe préparatoire et à la faculté de philosophie de Clermont Ferrand. Elle est professeur agrégée de philosophie depuis 1999. Elle enseigne depuis lors en lycée et a écrit en 2003-2006 une thèse de Doctorat sous la direction de Renaud Barbaras. La soutenance a eu lieu à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne en décembre 2008. Elle est chargée de cours à la Faculté de philosophie de Clermont-Ferrand (Université Blaise Pascal Clermont II) depuis septembre 2008 et a obtenu la qualification aux fonctions de Maître de conférences en février 2009. Elle a publié un article intitulé 'Institution et imaginaire : la réflexion merleau-pontyenne sur les illusions amoureuses » dans Chiasmi international (2005) et a notamment participé à deux colloques qui se sont tenus à Prague en avril 2006 (« Image et imagination. Phénoménologie en France ») et septembre 2008 (« Corporeity and affectivity. Fifth central and eastern European conference on phenomenology »).

Auteur
Annabelle Dufourcq a été étudiante en classe préparatoire et à la faculté de philosophie de Clermont Ferrand. Elle est professeur agrégée de philosophie depuis 1999. Elle enseigne depuis lors en lycée et a écrit en 2003-2006 une thèse de Doctorat sous la direction de Renaud Barbaras. La soutenance a eu lieu à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne en décembre 2008. Elle est chargée de cours à la Faculté de philosophie de Clermont-Ferrand (Université Blaise Pascal Clermont II) depuis septembre 2008 et a obtenu la qualification aux fonctions de Maître de conférences en février 2009. Elle a publié un article intitulé "Institution et imaginaire : la réflexion merleau-pontyenne sur les illusions amoureuses » dans Chiasmi international (2005) et a notamment participé à deux colloques qui se sont tenus à Prague en avril 2006 (« Image et imagination. Phénoménologie en France ») et septembre 2008 (« Corporeity and affectivity. Fifth central and eastern European conference on phenomenology »).

Texte du rabat
Cette étude a pour objet la conception husserlienne de l'imagination ainsi que son lien essentiel avec une radicale subversion de la notion de réalité. L'une des audaces remarquables de la philosophie de Husserl tient dans sa définition de l'image comme intuition c'est-à-dire comme capable de fournir un remplissement de la visée. Est ainsi dévoilé un imaginaire plus fondamental que le simple fruit de mon imagination et nous découvrons en lui un mode de présence spécifique des choses mêmes : la présence flottante. La manière dont nous concevons le réel est alors bouleversée. C'est la présence et l'être même de tout être qui exigent une redéfinition afin d'intégrer une dimension d'ubiquité et de diffraction sensible. Ainsi Husserl invite à se méfier du prétendu caractère implacable de la réalité et refuse de l'hypostasier en soi. Il entend révéler la dimension cachée, transcendantale, de notre monde, mais montre également que ces profondeurs se définissent comme le « royaume des Mères » : en elles règnent les esquisses, les analogies, les fantômes et le « flottement entre être et non être ». Dès lors, si l'imaginaire est une dimension du réel, comment vivre dans ce monde ambigu ? Ne sommes-nous pas responsables de ces êtres inachevés sollicitant nos reprises créatrices ? Comment parvenir à la maîtrise rationnelle d'un sens sensible, fluent, esquissé et miroitant ? L'on peut ainsi dévoiler un lien essentiel entre la philosophie husserlienne de l'imaginaire et sa réflexion sur la crise moderne.

Résumé
Cette étude propose une analyse précise de la conception husserlienne des images et de l'imagination. Il s'agit d'en recenser les principaux traits et de fixer les définitions des notions clés. L'enjeu de ce travail dépasse largement la seule question de la nature de l'imagination : la manière dont Husserl repense l'imaginaire implique un bouleversement profond de notre conception du réel même. Ce dernier se révèle être beaucoup moins implacable, plus spirituel et flottant qu'on ne le croit communément. On peut montrer corrélativement que cette conception originale de l'imaginaire apporte un éclairage nouveau sur la réflexion de Husserl concernant la crise.

Contenu
INTRODUCTION. Section I. Elaboration de la notion d'imagination dans la réflexion husserlienne. Chapitre 1. La définition de l'imagination par Husserl : l'originalité fondamentale et les nombreux points d'hésitation. 1) L'imagination est une intuition de l'objet. 2. Les paradoxes de la notion de présentification.3) Le problème des regroupements.4) Le statut des phantasmata.5) Les difficultés relatives à la définition de l'image physique.Chapitre 2. Resserrement du concept d'image autour de l'idée d'une présence intuitive directe. 1) Du modèle de l'Abbild à celui de la Phantasie.2) Le flottement dans la phantasia : un nouveau mode de présence défini par le déracinement et l'ubiquité.3) Unification relative de la constellation de l'imagination par le concept de flottement. 4) L'enjeu d'une réflexion sur la phantasia : l'extension de la notion de présence.Section II. Fécondité de la phantasia : le « comme-si » en tant qu'enrichissement de notre expérience. Chapitre1. Image, contemplation esthétique et épochè. Chapitre 2. Les possibles.Chapitre 3. Les essences. 1) La variation eidétique : donation de l'essence dans l'exaltation extrême du flottement imaginaire. 2) L'essence est-elle une dimension imaginaire du réel ?Chapitre 4. Autrui1) Lien problématique entre imagination, dédoublement du moi et rencontre effective d'autrui.2) Le flottement de la phantasia comme constitutif de la présence d'autrui. Section III. L'émergence de l'imaginaire dans les profondeurs du réel. Chapitre 1. Les fantômes de la perception. Chapitre 2. Les profondeurs du réel : le royaume des Mères. 1) La réfutation du positivisme. 2) Le monde de l'esprit. 3) Les profondeurs du réel. 4) Vie profonde et origine imaginaire du réel. Chapitre 3. Les analogies. 1) Synthèses passives et imaginaire transcendantal.2) Analogies entre objets au niveau antéprédicatif passif. 3) L'analogie au cur du flux des sensations. 4) L'uvre de l'analogie originaire dans les images physiques et la possibilité secrète pour toute chose de devenir une image. Chapitre 4. Les esquisses. 1) L'objet s'esquissant lui-même : la réalité comme image. 2) Les dégradés rétentionnels et protentionnels : le flottement au cur du présent. 3) Distinction et transitivité entre image et perception. Chapitre 5. Le moi transcendantal peut-il être une origine flottante ?1) L'origine comme règne du moi transcendantal. 2) Le retour opiniâtre de l'écart à soi dans l'origine transcendantale : un démantèlement du moi transcendantal ?3) Nécessité d'un moi transcendantal diffracté. 4) Moi transcendantal et multiplication des moi-de-phantasia. CONCLUSION. BIBLIOGRAPHIE. INDEX NOMINUM. INDEX RERUM.

Informations sur le produit

Titre: La dimension imaginaire du réel dans la philosophie de Husserl
Auteur:
Code EAN: 9789048197972
ISBN: 978-90-481-9797-2
Protection contre la copie numérique: filigrane numérique
Format: eBook (pdf)
Editeur: Springer
Genre: Philosophie
nombre de pages: 397
Parution: 23.10.2010
Année: 2010
Sous-titre: Französisch
Taille de fichier: 2.4 MB